vendredi 23 février 2018

Synapsés

Raconte-moi... Fais-moi sentir ce qui frémit en toi,
Que je puisse toucher du doigt les méandres qui t'animent.
Certes, je ne saurai vibrer à ta juste mesure de tes émois
Mais je ferai du mieux que je peux pour écouter tes intimes rimes.

Montre-moi tes yeux, afin que j'y plonge corps et âme...
Ils sont si puissants et majestueux quand ils s'ouvrent à moi,
Aux autres, comme une infinie délicatesse d'un moment profane
Accordé dans son absolu à l'être que tu regardes tel un roi.

Etreins-moi de tes mots, de tes gestes, de ton coeur
Puisque tu as cette énergie illimitée d'universalité
Envers tous ceux que tu croises sur ton chemin d'éclaireur,
Toi, Ami, Frère, Soeur, Voisin, Maître, de concert tous liés.

https://www.euronext.com/fr/synapse

mardi 13 février 2018

Télésthésie

J'aime à te penser là maintenant
Proche de moi, même si tu en es loin
Parce que je te sens en dedans
Malgré ton corps en moins.

J'aime à me penser présente avec toi
Même si physiquement il n'en est rien
Et pourtant tout concorde en moi
Comme se relient entre elles deux mains.

J'aime à nous penser séance tenante
Prêts à communiquer au lointain
Par le biais de cette alchimie prégnante
Qu'est l'Amour de son divin prochain.

http://www.lecoindelenigme.com/vitruve.htm

dimanche 21 janvier 2018

Aurore - Hors or

Le soleil se couche et mon cœur se serre
Loin de ses rayons qui ne me caressent plus de concert.
Tout en moi est compressé, vidé de son air
Alors qu'il y a peu j'étais emplie de ses mystères.

Ces moments de bonheur seraient-ils au final mon malheur ?
Non, je ne veux pas le voir comme tel, c'est un leurre.
Connaître la fusion avec cette Lumière de cette ampleur
Est un trésor sans nom et sans frontière, une vraie gageure.

Alors je laisse ma peine s'évader, s'effriter, s'effilocher.
J’acquiesce en silence à cette torpeur qui s'effraie
De penser que ce bonheur est à l'extérieur de mon être
Car en fait c'est de moi et de moi seule que tout naît.

https://www.koreus.com/image/coucher-soleil-butterfly-valley.html

mardi 24 octobre 2017

Clé air de l'Une

Dans la nuit sombre, douce et étoilée, se coulait une belle Soeur aimée.
La pénombre faisait luire ses cheveux d'or, ondulant tels une rivière nacrée.
Elle paraissait dans cette torpeur si fluide, si vibrante, limite ensorcelante.
Un rêve devenu réalité par la magie de l'instant, un véritable présent.

Son regard était perçant mais très doux, à l'image d'une Maman envers ses petits.
Ses gestes avaient la perfection d'une âme qui sait ce qu'elle fait avec une justesse infinie.
Tout en elle criait l'unification dans la joie de vivre et d'exprimer ce qui est.
Dame Lune, puisque c'est de toi dont il s'agit, tout ton être est parfait...

http://pixheaven.net/reaction_us.php?nom=060808_0844


dimanche 17 septembre 2017

Pantophobie

Jasmine est de celle qui toujours se préoccupe de l'après :
Comment, pourquoi, alors et voyons ce qu'on peut faire
Pour que jamais, au grand jamais, le sort la surprenne en vrai.
Sa vie est une succession de préparation à l'infini pour éviter l'enfer.

Quand Jasmine est devenue maman, autant dire que le cran de l'imprévisible
Fut banni du quotidien : tout, absolument tout est prédigéré, mâché, étiqueté
Pour que rien, rien du tout ne soit oublié, et au contraire inscrit et visible.
Ainsi l'Enfant serait impitoyablement heureux et en bonne santé, non mais !

Mais un enfant, c'est tout sauf un chemin tracé tout droit sans ornières...
Et lui, il rêvait de folies et de paillettes pour faire sourire sa Maman.
Car quand on a peur de tout, on se crispe et on oublie de vivre et le rire qui libère.
Alors il se rebella, et elle ne comprit pas cette révolte de son monde bâti pour son ange.

Colère, déception, frustration, peurs se succédèrent pour Jasmine face à son fils.
Incompréhension, fureur, agressivité habitèrent le descendant plein d'énergie.
L'une planifiait ardemment une existence parfaite selon elle pour son petit infantile ;
L'autre désirait passionnément une destinée inattendue de rencontres fortuites.

C'est l'Enfant qui trouva les mots pour expliquer à sa Mère
Q'un quotidien sans surprise est une prison dont il ne voulait pas :
Un bambin chute à bien des reprises mais se relève toutes les fois, fier,
Car il appris à marcher grâce aux difficultés rencontrés sous ses pas.

https://www.koreus.com/modules/news/article14959.html





samedi 19 août 2017

Réflecteurs

Toi, Bel(le) d'Ame, j'aime à te regarder briller
Sans le savoir vraiment, avec ton étincelle
Qui intérieurement te chatouille sans discontinuer,
Te donnant les impulsions à ta mission éternelle.

Pourtant, tu doutes... tu chavires... tu te questionnes :
Et si ? pourquoi ? comment ? alors ? Le brouillard t'envahit.
Il te suffit de tourner les yeux sur tes compagnons qui s'étonnent,
T'aidant à retrouver le pivot et la base de ta Vie.

Car bien entendu tu es entouré(e) de si magnifiques lumières
Qui s'ignorent, tout comme toi, mais qui te font un effet miroir
Adéquat et plein d'Amour, à l'image de la vision du verre
A moitié plein ou vide : le choix d'avancer ou de broyer du noir.

C'est à toi de décider de t'écouter avec sincérité,
Même si il est vrai que ta réalité va en être bousculée.
La zone de confort dans laquelle tu vis finit tôt ou tard par se déliter
Et te faire prisonnier(ère) de tes propres chaînes aux murs cimentés.

Si cela te convient, alors tout est bien et débonnaire.
Mais si tu veux te prendre en main, je te le redis
Haut et fort : je vois en toi toutes les ressources nécessaires !
Soyons pour nous tous des miroirs aimants de la Vie.

https://www.babelio.com/liste/3607/Mon-beau-miroir

vendredi 4 août 2017

Unicité - Un-ici-t'es

Se fondre dans la masse pour ne plus être ;
Imiter les us et les coutumes de ceux qui nous entoure ;
Surtout ne pas sortir des sentiers battus déserts
Car il se pourrait que l'on se fasse remarquer tout autour.

Ce qui ressemble fort à une petite mort qu'en dites-vous ?
Le reniement de Soi n'est-il pas synonyme de survie ?
Affirmer son unicité demande du courage face à tous
Aujourd'hui, et pourtant celle-ci est un trésor infini.

La beauté du monde est la multiplicité des qualités de chacun.
Pourquoi alors vouloir tous rentrer dans un même moule inadapté ?
L'Eau qui pleuvine, gèle, coule, bruine, n'en est pas moins UNE
Sous toutes ses formes diverses et bénéfiques à toute entité.

Mon Ami(e), tu es magnifique tel(le) que tu es, tel(le) que tu vibres.
La situation du voisin est la sienne, qui ne te correspond pas.
Pose-toi, écoute ton Coeur : de quoi as-tu en-vie ? Sois libre
D'incarner ce pour quoi tu es fait... La réponse est en toi.

https://fr.pinterest.com/explore/unique-tile/?lp=true